AWS Summit 2018, La Grande Messe du Cloud à Paris

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

On ne vous présente plus l’ #AWSSummit de Paris, la grande messe annuelle du Cloud en France qui prend place au Palais des congrès de Paris. Amazon Web Services renforce peu à peu sa position en France, après l’installation de ses DataCenters. Comme d’habitude, Amazon a mit les petits plats dans les grands avec une décoration fort sympathique, une ponctualité sans faute et un impressionnant show à l’américaine dans la salle de 3500 place quasi remplie. Avec une liste de clients et de partenaires qui s’allonge, AWS est bien chez lui à Paris.

Cocorico!!! AWS conforte son implantation française !

Avec près de 49% de croissance cette année, Amazon Web Services renforce sa position de leader du Cloud public tout en développant des services innovants. Aujourd’hui le marché en est à un point où la question qui se pose n’est plus « Faut-il migrer vers le Cloud? » mais plutôt « Quoi, Quand et Comment migrer? ». Et quand bien même que ses concurrents directs aient attaqués le marché avec force, Amazon Web Services rassure sur le fait que les services développés seront en adéquation avec les besoins des clients.

Avec plus de 4000 visiteurs, 56 sessions, 50 partenaires, l'#AWSSummit Paris 2018 a été plusqu'un succès pour @AWSonAir Click To Tweet

Les moments fort de la Keynote d’ouverture !

Le discours de bienvenue a été introduit par le directeur d’AWS, Miguel ALAVA suivit de la première keynote présentée par Werner VOGEL, CTO d’AWS. C’est dans un t-shirt d’Avicii (le célèbre DJ décédé récemment) que l’orateur se présente sur scène, un hommage silencieux mais remarqué. Vogel nous présente l’évolution de l’implantation d’AWS en France, notamment avec l’ouverture d’une Région Paris avec 3 Availability Zones, et les axes autour desquels Amazon va développer ses services.

Click To Tweet

Dans les grandes lignes, AWS veut construire son expérience autour des utilisateurs. Rendre les services le plus managé possible de sorte que les « builders » ne soucient que très peu de la gestion en tant que telle des services et des infrastructures pour se concentrer sur la création de valeur ajoutée. RGPD oblige, il n’a pas manqué de parler de sécurité non sans nous rappeler qu’aujourd’hui le HTTPS et le cryptage de données devraient être systématiques et que AWS offrent un palette de services pour y arriver.

Security is everyone’s job!

– Werner VOGEL, CTO Amazon

C’est autour de sujets tels que le machine learning, le serverless, les bases de données ou encore les outils mis à disposition des développeurs et des architectes de solutions que le Summit a évolué. On notera l’annonce du (très) gros partenariat entre la SNCF et AWS pour la migration de leurs 1423 applications vers le Cloud public d’ici 2020. Le CTO de la SNCF, Raphael VIARD s’est montré très optimiste malgré l’accueil très moyen de sa blague sur les transports… La keynote a aussi vu l’intervention d’autres responsables d’entreprises dont le retour d’expérience sur AWS a été très instructif.

Les sujets tendances en 2018.. et pour le futur

Au travers des différentes conférences qui ont succédé à la keynote de lancement, les grands sujets de ce summit n’ont souffert d’aucune équivoque.

  • Les infrastructures serverless : AWS encourage clairement le développement d’applications de plus en plus serverless. Il s’agit d’infrastructures applicatives en micro-services de sorte que chaque fonction soit détachée et n’ai besoin que des ressources de calcul pour s’exécuter donc plus besoin de se soucier des couches applicatives. De plus ce type d’architecture offre une grande flexibilité dans le dimensionnement des besoin, dans la surveillance des performances et dans la sécurité des applications. Remplacer les serveurs par des des fonctions exécutées dans des conteneurs éphémères, telle est l’ambition de nombreux clients AWS. On a donc beaucoup parlé de Docker, Kubernets, ECS, EKS et EKS Fargate. Si vous voulez en savoir plus la documentation d’amazon est disponible ici.
DgDnsihXcAAMCMN

Présentation des services AWS pour faire du serverless – Photo @AWSonAir

  • Le Machine Learning : Utilisé essentiellement dans l’acquisition et analyse de données, le machine learning fait clairement partie des technologies les plus en vues de ces dernières années. Avec le service Sagemaker, Amazon nous promet une fois de plus une expérience orientée utilisation vu que les algorithmes ne seront plus une préoccupation. Il suffira d’intégrer le service pour qu’il se mette à apprendre et à restituer les analyses effectuées.
  • Alexa et Alexa for business : L’agenda de l’arrivée d’Amazon Alexa, (concurrent de Siri et Google Assistant) en France n’est évidemment pas un hasard puisque nous somme pile au lendemain de la fin de la super promotions sur les nouveaux produits Amazon Echo. La possibilité de créer des « skills » Alexa a été démontrée et plutôt appréciée. Pouvoir sois même apprendre des choses à une intelligence artificielle, ça claque. Avec Alexa for business, Amazon offre à ses clients la possibilité d’utiliser Alexa dans le contexte d’entreprise et de pouvoir créer des skills propres à leur usecase (par exemple donner les chiffre de ventes au début d’une réunion des commerciaux).

Sinon hors des salles de conf?

En dehors des salles de conférence, comme dans tous les événements du genre, ce fut l’occasion pour les participant de renforcer leurs réseaux, de penser à de nouveaux projets communs, mais aussi l’occasion pour des personnes en recherche d’emploi d’avoir accès direct aux entreprises qui recrutent activement dans le secteur.

Je vous invite à voir ou revoir notre fil Twitter sur lequel nous avons couvert l’événement en direct.

Alexa, et maintenant ?

La keynote de fin a été présentée par Boris LECOEUR et Stephan HADINGER, respectivement Senior Manager Alliances et Senior Manager Solutions Architecture chez AWS. Elle a été surtout un bilan du summit, somme toute satisfaisant. 4000 visiteurs, 56 sessions, 50 partenaires, les chiffres parlent d’eux même. L’AWS Summit Paris 2018 se termine par une question posée à Alexa: « Alexa, et maintenant ? »; A Alexa de répondre par un message de fin en remerciant les participants et les partenaires en leur donnant rendez-vous pour l’année prochaine.

Nous quittons ce Summit en espérant en couvrir d’autres pour vous !

Share.

About Author

Leave A Reply